Emmanuel Macron a annoncé en fin de semaine dernière 5 milliards d’euros supplémentaires pour la recherche publique sur 10 ans. La crise liée au Coronavirus / Covid-19 a aussi accéléré la naissance d’un fonds d’urgence de 50 millions d’euros. Objectif : démultiplier les pistes pour lutter contre le virus.

Il l’a annoncé à l’Institut Pasteur jeudi 19 mars 2020. Puis confirmé par le tweet ci-dessous : le budget de la recherche va être augmenté de 5 milliards d’euros sur 10 ans.

La Ministre de la Recherche, Mme Frédérique Vidal, a ensuite déclaré que ce « réinvestissement massif » de 5 milliards d’euros allait s’ajouter aux 15 milliards d’euros déjà prévus, soit « une augmentation de 25% ».

 

Loi de programmation pluriannuelle sur la recherche

C’est dans le cadre de la loi de programmation pluriannuelle sur la recherche (LPPR) que cet effort supplémentaire sera consenti, sur 10 ans.

Pour rappel, la loi de programmation pluriannuelle sur la recherche (LPPR) est en cours de préparation selon L’Élysée et a pour objectif de « redonner à la recherche de la visibilité, de la liberté et des moyens ».

 

Appels à projets et fonds d’urgence

L’Élysée qui a également précisé que l’effort « se traduira notamment par une nouvelle augmentation du budget de l’Agence nationale de la recherche (ANR, un milliard d’euros supplémentaires), une revalorisation substantielle des carrières, la création de nouvelles chaires de professeurs juniors et une amélioration de l’efficacité de notre système de recherche ».

Le ministère des Armées a de son côté lancé un appel à projets (consultable ici) de 10 millions d’euros pour proposer des solutions innovantes directement mobilisables afin de lutter contre la pandémie de Coronavirus / Covid-19.

Concernant le fonds d’urgence de 50 millions d’euros pour la recherche sur le Coronavirus / Covid-19, il a été confirmé par Frédérique Vidal et il s’ajoute aux 8 millions débloqués il y a peu pour des projets en lien avec le virus.

L’ensemble de ces annonces confirment l’importance capitale de la recherche publique et son indispensable rôle dans la lutte contre les crises sanitaires comme celle que l’on connaît actuellement.