Après les mesures de début de crise (+5 milliards d’euros pour la recherche publique sur 10 ans), le Gouvernement poursuit ses annonces de relance économique. Il a annoncé, jeudi 4 juin, débloquer 550 millions d’euros pour “soutenir la transformation de l’appareil productif ». Objectif principal : innover dans le domaine de l’industrie et de la transition énergétique.

 

La R&D et l’innovation pour impulser la relance économique

“Nous sommes à un moment où il est particulièrement important d’investir dans la recherche et l’innovation, comme vecteur de relance, de construction de notre futur commun et de compétitivité de nos filières industrielles.”

Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation

 

Rarement la R&D et l’innovation (RDI) auront été autant mis en avant que durant cette période particulière. La crise sanitaire que nous avons connue a prouvé à tout le monde le besoin d’une RDI toujours plus importante pour les industriels. Avec un objectif : “développer des modèles plus résilients”. C’est pour ces raisons que le Gouvernement a décidé d’engager 550 millions d’euros en mobilisant notamment plusieurs dispositifs du Programme d’investissements d’avenir (PIA).

 

100 millions d’euros pour la relance et le soutien à l’innovation des filières industrielles

Premier acte : le soutien à l’innovation des filières industrielles au travers d’aides aux projets de recherche et développement structurants pour la compétitivité (PSPC). Dans les faits, il s’agira “d’accélérer des innovations collaboratives de rupture associant PME, grands groupes, et laboratoires au service d’objectifs industriels prometteurs dans toutes les filières” (santé, technologique, etc.).

Comme le souligne Agnès Pannier-Runacher, secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Economie et des Finances.

“Les crises se caractérisent souvent par une diminution des budgets de R&D et d’innovation car les acteurs publics et privés sont incités à économiser et parer au plus pressé. Au contraire, nous estimons que c’est en mobilisant tous les talents et les ressources disponibles en matière d’innovation que nous pourrons relancer notre industrie et accélérer sa transformation pour la rendre plus verte, plus numérique et plus compétitive”.

 

320 millions d’euros pour les instituts de recherche technologiques (IRT) et de transition énergétique (ITE)

Dans le même temps, une nouvelle tranche de financements pluriannuels de près de 320 millions d’euros jusqu’en 2023 a été débloquée. D’une part pour les instituts de recherche technologiques (IRT) et d’autre part pour les instituts pour la transition énergétique (ITE). Pour rappel, ces organismes réunissent industriels et acteurs de la recherche publique autour de projets de R&D. 130 millions d’euros pourront également s’ajouter aux 320 millions initiaux jusqu’en 2025, en fonction des engagements des partenaires.

L’objectif est ici aussi de soutenir la R&D dans une période économique compliquée pour bon nombre d’entreprises. Avec une volonté forte : ne pas remettre en question cette R&D si importante pour notre compétitivité de long terme dans des secteurs stratégiques pour notre économie.